6 bonnes raisons d’initier votre enfant à une seconde langue

Initier votre enfant à une seconde langue dans la nature

Source : Flickr – Kids 66

Dans mon premier article, L’Histoire de Happy Kid Safari, je vous racontais comment ma fille Juliette, à l’âge de 4 ans et demi, a parlé couramment l’Espagnol en moins de 4 mois. Je vous disais aussi qu’après seulement 10 mois passés en Espagne, personne ne pouvait savoir qu’elle n’était pas native du pays lorsqu’elle parlait espagnol. De mon côté, après 365h de cours intensifs, je me débrouille très bien en Espagnol. Mais avec un accent français prononcé, et encore des fautes de grammaire.

Alors ça m’a intéressé de chercher pourquoi il est si facile pour un enfant d’apprendre une seconde langue. Et pourquoi c’est beaucoup plus long et laborieux pour un adulte.

Vous trouverez donc dans la suite de cet article, 6 bonnes raisons d’initier votre enfant à une seconde langue. Et ce, dès son plus jeune âge.

Bonne raison n°1 : Les enfants ont une capacité phénoménale d’apprentissage

Pour cette première bonne raison d’initier votre enfant à une seconde langue, je vous partage une vidéo que j’ai trouvé super. C’est une vidéo du site Naître et grandir qui explique comment le cerveau d’un bébé se développe. Et comment, nous parents, nous avons un rôle majeur à jouer dans le développement du cerveau de notre enfant :

Cette vidéo me conforte vraiment dans l’idée que si nous stimulons nos enfants à l’apprentissage d’une nouvelle langue, c’est un vrai gain de temps et d’énergie pour leur apprentissage plus tard.

En effet, tous les enfants n’ont pas la chance d’avoir deux parents de nationalités différentes. Et tous les enfants n’ont pas non plus l’opportunité de grandir dans un pays étranger, et donc d’apprendre deux langues.

Cependant, tous les parents devraient avoir la possibilité d’initier leurs enfants, de manière ludique et pédagogique, à au moins une seconde langue.

Nous entendons souvent dire que les enfants sont comme des éponges et qu’ils peuvent apprendre facilement n’importe quelle langue quand ils sont jeunes. C’est vrai. Mais pourvu qu’ils y soient exposés fréquemment dans des contextes variés. Et pourvu surtout qu’ils soient motivés à apprendre cette autre langue.

Initier votre enfant à une seconde langue en s'amusant

Source : Flickr – Kids 66

C’est donc ce que je souhaite proposer avec Happy Kid Safari :

  1. Une initiation sur des thématiques variées (cuisine, musique, sport, jardinage, géographie, dessin, …).
  2. Une approche ludique avec un trésor à la clé qui les motive.
  3. Des histoires qui se poursuivent au fil des mois pour créer l’envie d’aller plus loin.

Et je souhaite que les parents, les grands-parents, mais aussi les écoles puissent avoir accès à ces safaris.

Bonne raison n°2 : Jusqu’à 7 ans, les enfants sont des génies linguistiques

C’est avant 7 ans que l’enfant a l’âge optimal pour apprendre une nouvelle langue. Et il peut même apprendre deux ou trois langues aussi facilement qu’une seule, s’il commence tôt !

Par exemple : Quand nous sommes arrivés en Espagne, Raphaël n’avait pas 2 ans. Il ne parlait pas. Ni le français (qu’il comprenait parfaitement), ni l’espagnol. En juin, il comprenait tout à fait les deux langues, et parlait même mieux Espagnol que français.

Ainsi, vous verrez ci-dessous, un graphique représentant la courbe d’âge optimal d’apprentissage des langues. Il est issu d’une présentation « The linguistic Genius of babies ». Cette présentation a été réalisée par la chercheure Patricia Kulh, qui étudie ce qui se passe dans le cerveau des bébés, et comment ils apprennent le langage.

Initier votre enfant à une seconde langue au bon âge

L’évolution des compétences à acquérir une nouvelle langue en fonction de l’âge

Comme vous le lisez facilement sur ce graphique, les enfants sont des génies linguistiques jusqu’à l’âge de 7 ans. En effet, jusqu’à cet âge, les enfants retiennent les sons les plus fréquents. Et leur cerveau les enregistre dans une catégorie « SONS UTILES ». De la même manière, le cerveau oublie les sons les moins fréquents. Il est donc très important d’exposer régulièrement nos enfants aux langues étrangères. Ainsi, cela facilitera leur apprentissage.

Après 7 ans, les compétences d’apprentissage des langues déclinent. C’est ce qui explique en partie pourquoi Juliette a appris l’espagnol en 4 mois et n’a aujourd’hui aucun accent français. Et c’est ce qui explique aussi pourquoi j’ai rencontré plus de difficultés à apprendre la langue. Et également pourquoi je ne perdrai jamais mon accent français.

Pour cette raison, je veux cibler des safaris pédagogiques et linguistiques adaptés aux 4-7 ans et aux 8-11 ans.

Bonne raison n°3 : initier votre enfant à une seconde langue car plus il apprend tôt, plus il aura le goût et l’envie d’en apprendre plus.

Initier votre enfant à une seconde langue par le dessin

Source Flickr – Nick Chapman

Cette bonne raison, je le vois avec Juliette. En effet, depuis que nous sommes rentrés en France, une étudiante espagnole vient 4h par semaine pour jouer avec elle. Elle n’a perdu ni son vocabulaire, ni son accent. Et depuis quelques temps, elle me demande pour regarder les dessins animés en anglais tous les jours avant de partir à l’école. C’est génial vous ne trouvez pas ?

Mais attention, un enfant peut également oublier les langues très rapidement s’il ne les utilise pas régulièrement. Et plus il est petit, plus il oubliera vite. C’est exactement ce qui se passe avec Raphaël qui a 3 ans aujourd’hui. Depuis la fin des vacances scolaires où nous avons parlé français pendant 2 mois, il ne veut plus parler espagnol. Il comprend tout quand nous lui parlons en espagnol, mais il répond en français. Systématiquement. Même avec notre baby-sitter espagnole.

C’est pourquoi, avec Happy Kid Safari, je souhaite que les enfants aient un accès régulier aux langues. Les abonnements complémenteront les apprentissages linguistiques réalisés à l’école. Ainsi, ils permettront aux enfants de pratiquer un peu plus une langue, tout en s’amusant.

Bonne raison n°4 : Les langues ne se disputent pas le même espace dans le cerveau

Initier votre enfant à une seconde langue par la musique

Juliette et Raphaël, après l’école en Espagne

Lorsque nous avons décidé d’inscrire Juliette et Raphaël dans une école 100% espagnole, certaines personnes n’ont pas compris.

Ah bon ? mais pourquoi vous ne les inscrivez pas à l’école française ? Les pauvres, comment vont-ils faire pour s’intégrer ? C’est dur de leur faire cela… Et pour leur scolarité, quand même, c’est un risque, comment vont-ils faire pour suivre ? Ils vont oublier le français…

De notre côté, nous pensions au contraire que c’était pour eux et pour nous la meilleure façon de s’intégrer et de profiter du temps qui nous était offert là-bas. Nous savions aussi que ce serait difficile les premières semaines. Mais nous étions persuadés que nous arriverions rapidement à comprendre et nous faire comprendre.

La première semaine d’école, je me souviendrai toujours de ce que Juliette nous a dit : « En fait mes copains de la classe, ils parlent français aussi. Et moi je comprends l’espagnol déjà. C’est trop cool, y a pas de problème ».

4 ans et demi. Nous avons été bluffés.

En réalité, nous nous sommes vite aperçu que les deux langues ne se disputent pas le même espace dans le cerveau. Au contraire, elles se nourrissent et s’épaulent mutuellement. Car les enfants ont rapidement cherché à dire en français ce qu’ils avaient appris à l’école en espagnol. Et en même temps, ils ont aussi voulu apprendre en espagnol ce qu’ils savaient dire en français.

Cela complète donc parfaitement les 3 bonnes raisons précédentes. On ne risque pas de surcharger ou perturber le cerveau d’un jeune enfant. Au contraire, son cerveau aime être stimulé, faute de quoi il s’épuise. En termes plus scientifiques : il y a des circuits neuronaux potentiels encore ouverts qui ne demandent qu’à être sollicités. Et ce toute la vie mais surtout avant l’âge de 7 ans.

SI vous souhaitez davantage d’informations, je vous conseille le site Baby Speaking qui explique tout cela très bien.

Bonne raison n°5 : initier votre enfant à une seconde langue développe ses capacités cognitives

Plusieurs études scientifiques ont permis d’observer que les enfants maîtrisant deux langues, pouvaient présenter un développement cognitif meilleur que les monolingues. Je vous invite à lire cet article très intéressant de SuperProf magazine.

Initier votre enfant à une seconde langue à l'école

La classe de Raphaël en Espagne

L’étude scientifique la plus représentative date de 1992 (Riccardielli). Lors de cette étude, il avait été demandé à des enfants de trouver toutes les utilisations possibles et imaginables d’un morceau de brique et d’une cannette de Coca.

Les réponses ont été analysées selon des critères de différenciation, d’originalité et de présentation. Et il a été démontré que les enfants maitrisant une ou plusieurs langues :

  1. Possèdent davantage de facilité à se repérer dans l’espace
  2. Ont davantage de capacité à faire abstraction des bruits extérieurs, et donc une meilleure capacité de concentration
  3. Parviennent plus facilement à résoudre les problèmes non verbaux
  4. Ont davantage de facilité à parler en groupe et à communiquer de façon synthétique
  5. Présentent davantage de créativité

Bien évidemment, on ne parle pas ici de différence d’intelligence. Mais il s’agit plutôt d’une divergence de réflexion.

C’est aussi pour cette raison que dans les kits Happy Kid Safari, je souhaite à la fois initier les enfants aux langues, mais aussi proposer une pédagogie pour aider les enfants à développer leurs capacités cognitives.

Bonne raison n°6 : les compétences linguistiques seront indispensables pour nos enfants

Initier votre enfant à une seconde langue dans la nature

Source : Flickr – Matty Ring

Je suis persuadée que nos enfants devront parler au minimum 3 langues couramment. C’est le quotidien de plus en plus de jeunes d’aujourd’hui. J’en ai la preuve !

Vous connaissez le site nounou-top pour trouver des babysitteurs ou des nounous près de chez vous ? Cela fait plusieurs années maintenant que je l’utilise, et il fonctionne plutôt très bien. En plus, on peut maintenant sélectionner un critère de langue dans notre recherche.

Vous ne serez donc pas surpris si je vous dis que j’ai trouvé notre babysitter espagnole via ce site. Par contre, vous serez davantage étonné si je vous dis combien de nounous ou babysitters-étudiants parlent entre 4 et 6 langues. C’est juste incroyable !! J’en suis restée bouche-bée.

Sur 15 personnes dont l’espagnol était la langue maternelle, 8 d’entre elles parlaient plus de 4 langues.

C’est pourquoi je suis persuadée que les langues sont l’avenir de nos enfants. Ils vont grandir en langues. Ils auront besoin de parler plusieurs langues. Une langue étrangère maîtrisée, ce seront pour eux des opportunités d’études dans d’autres pays, mais également davantage d’occasions professionnelles.

Enfin, un jeune enfant qui apprend une autre langue devient porteur de l’altérité et de la diversité. De même, il acquiert plus facilement une attitude ouverte envers d’autres cultures et d’autres modes de pensées. Cette ouverture d’esprit peut l’aider à comprendre et à accepter les différences. Une vraie richesse !

Alors pourquoi ne pas les initier à un âge ou c’est beaucoup plus facile pour eux ?

Et Happy Kid Safari dans tout ça ?

Toutes les lectures que j’ai faites pour rédiger cet article m’ont renforcé dans l’idée que nous avons clairement un rôle à jouer dans le développement de nos enfants.

Les enfants aventuriers dans la nature

Source : Flickr – Nick Chapman

Avec Happy Kid Safari, je souhaite non seulement initier les enfants aux langues, mais aussi aider les parents à réaliser des activités ludiques et pédagogiques différentes. J’y crois beaucoup, car je suis persuadée que je ne suis pas la seule à manquer parfois temps, de patience et d’énergie pour créer tout cela moi-même à la maison. Et je suis persuadée aussi que comme moi, vous aimeriez pouvoir initier votre enfant à une seconde langue.

Et vous, aimeriez vous initier votre enfant à une seconde langue ?

N’hésitez pas à réagir et à me dire en commentaires ce que vous pensez de tout cela. Que vous soyez d’accord ou pas. Cela m’aidera pour la suite dans la réflexion du contenu de nos futurs Safaris !

Merci, et à très vite pour de nouvelles aventures…

Les 2 aventuriers Happy Kid Safari

Illustration Bertrand de Sagazan – The Free Heads

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •